Le doute Sarkozy

A propos de Samuel Pruvot, Le Mystère Sarkozy, Le Rocher, avril 2016.

Sarkozy-PruvotPrivilège assurément, le pape François a accepté de recevoir Nicolas Sarkozy, le chef de l’opposition en France, ce qui protocolairement n’allait pas de soi. Comment l’expliquer ? Le livre de Samuel Pruvot donne quelques clés. Continuer la lecture de « Le doute Sarkozy »

Recevoir Amoris laetitia : quelle herméneutique choisirez-vous ?

Je n’ai pas encore lu l’exhortation apostolique, contrairement à certains commentateurs qui ont déjà rédigé leur papier, à paraître à 12h, embargo oblige. Il m’est donc facile de dire comment on va en parler, c’est réglé comme du papier à musique. On voit d’ailleurs déjà filtrer les humeurs des uns et des autres, à l’aune de leur confiance dans l’Eglise… ou de leur auto-certitude d’avoir raison, quoi qu’il arrive. Continuer la lecture de « Recevoir Amoris laetitia : quelle herméneutique choisirez-vous ? »

Syrie : les Français reconstruisent les églises

Retour de Syrie, de Homs à Maaloula, avec le diocèse de Fréjus-Toulon et l’association SOS-Chrétiens d’Orient.

OUI, c’est une formule, mais le geste est réel. À Homs, dans la cathédrale dévastée par les rebelles “modérés” d’Al Nosra, des Français participent symboliquement à la reconstruction de l’édifice. Derrière le symbole, il y a un engagement de plus en plus généreux et courageux envers nos frères chrétiens de Terre Sainte, comme celui du diocèse de Fréjus-Toulon, jumelé avec celui de Homs, et la jeune association SOS-Chrétiens d’Orient. Continuer la lecture de « Syrie : les Français reconstruisent les églises »

Catherine de Sienne, femme d’Eglise, femme de feu

A propos d’André Vauchez, Catherine de Sienne, Vie et passions (Cerf).

Catherine de SienneComment devient-on Catherine de Sienne (1347-1380) ? Question passionnante pour découvrir comment une jeune fille simple, d’origine modeste, devint la confidente des puissants de son siècle, hors des sentiers rebattus des intrigues de cour et de la course au pouvoir. Oui décidément, l’Église n’a pas besoin de mettre ses femmes à l’ambon ou à l’autel pour reconnaître le pouvoir incomparable qui est le leur. Elles sont bien plus puissantes quand elles sont elles-mêmes, libres, habitées par leur désir d’aimer, c’est-à-dire de vouloir le bien de leurs frères, de leurs enfants, de la chair ou de l’esprit. Le bien de sa famille, pour Catherine, c’était la réforme de l’Église, pas moins, mais aussi de l’ordre dominicain, le retour du pape à Rome, et la paix entre les princes. Elle se donna totalement à sa mission, prête littéralement à mourir de faim pour sauver une âme ou réconcilier deux ennemis. Continuer la lecture de « Catherine de Sienne, femme d’Eglise, femme de feu »

Le Pape et les barbares

Quand le pape dit qu’il ne fait pas de politique, il ne fait pas de politique.

Trois ans après son élection au siège de Pierre, le pape François dérange toujours. En France, il y a de plus en plus d’esprits forts pour expliquer que le successeur de Benoît XVI ne comprend rien au monde en général et à la politique en particulier. Le gallican est plus protestant que catholique. Il est propriétaire de la parole du pape. Si celui-ci dérange l’adversaire, ça va, s’il dérange ses petites certitudes, ça va pas. Quand des chrétiens revendiqués collent aux réactions mondaines des faiseurs d’opinion pour expliquer que le pape se trompe, sans vérifier leurs sources, en extrayant des petites phrases hors contexte, reprises à la volée, c’est malsain et aussi peu catholique que possible.

Continuer la lecture de « Le Pape et les barbares »

Des intellectuels catholiques prennent position contre Donald Trump

Emmenés par George Weigel, le biographe de Jean-Paul II, des intellectuels catholiques américains appellent à voter contre le candidat républicain.

Leur lettre ouverte publiée par The National Review ne s’oppose pas aux préoccupations légitimes de ses partisans, mais attire l’attention sur la duplicité du personnage. Son élection mettrait directement en péril les causes chères aux catholiques américains. Continuer la lecture de « Des intellectuels catholiques prennent position contre Donald Trump »

Bienvenue sur Conscientia.fr

Bienvenue sur mon blog ! La responsabilité politique de la foi.

PSG_28-1Après quinze années de direction éditoriale sur le web, je me livre désormais à l’exercice du blog personnel. L’objectif est modeste : offrir quelques réflexions qui n’engagent que moi au gré de l’actualité, diffuser des documents de référence et des textes amis pour nourrir la discussion. Le fil directeur de ce blog ? La responsabilité politique de la foi, dans le sillage de l’enseignement social des papes Jean-Paul II, Benoît XVI et François. Continuer la lecture de « Bienvenue sur Conscientia.fr »

Unions civiles : le pape pense ce que dit l’Eglise

Il est prêté au pape François une petite phrase de soutien aux « unions civiles sans filiation ». Un propos qui n’engage apparemment que ceux qui l’ont entendu. Continuer la lecture de « Unions civiles : le pape pense ce que dit l’Eglise »

Le pape et le démagogue

Sur la passe d’armes entre le pape François et le candidat Trump.

Trump crossé par le pape, pourquoi s’en étonner ? Au cours de sa conférence de presse à bord de son avion de retour de Mexico, le pape a déclaré : « Une personne qui ne pense qu’à construire des murs, où qu’ils soient, et non des ponts, n’est pas chrétienne. Ce n’est pas l’Évangile. » Continuer la lecture de « Le pape et le démagogue »

L’Etat, le peuple et l’orthographe

A propos de la réforme de l’orthographe, abusivement attribuée à l’Académie, signe de la démesure politique.

L’obstination mise à casser l’orthographe ne tient pas seulement à la volonté de la rendre facile, au prétexte que le principe exigeant de la « règle » serait la marque d’une société coincée et inégalitaire. Il s’agit de casser ce qui se transmet, ce qui se reçoit. De montrer que rien ne résiste au pouvoir de l’Etat. L’orthographe ne doit plus apparaître (avec un î) comme un donné objectif, commun, « métapolitique ». Elle doit se pratiquer à l’instinct, et à l’instinct obligatoire : le ministère de l’Education nationale – qui se réfugie abusivement derrière l’Académie – est en train d’inventer l’orthographe animale. Continuer la lecture de « L’Etat, le peuple et l’orthographe »