Simone, l’icône trop parfaite

Tout avortement est un drame, disait Simone Veil. C’est désormais sa loi qui est un drame pour la France. La loi de 1975 se voulait une loi de tolérance limitée : elle a ouvert la voie à toutes les transgressions. Au nom du droit, l’enfant est devenu une chose. Cette mécanique infernale de l’enchaînement du mal procède toujours par le mensonge et la manipulation, comme le rappelle l’historien Jean Chaunu (Le Paradigme totalitaire, FX de Guibert, 2009).

QUAND UN GENOCIDE qui ne peut pas encore dire son nom est décidé contre l’être le plus vulnérable, le plus faible, le plus originel et le plus originaire qui soit, il ne peut l’être par définition qu’avec le consentement tacite du plus grand nombre qui participe de son intimité même. L’historien Götz Aly (Comment Hitler a acheté les Allemands : Le IIIe Reich, une dictature au service du peuple, Flammarion, 2005) l’avait montré à propos de la « loi T4 »[1]. Continuer la lecture de « Simone, l’icône trop parfaite »

Le reniement de Nicolas Sarkozy

Abroger la loi Taubira, c’est dire non à l’injustice et à la division : injustice à l’égard des enfants privés d’un père ou d’une mère, et division des Français poussés à revendiquer les droits des uns contre les droits des autres. Quel homme politique intelligent peut-il renoncer à cette priorité ?

RIEN N’OBLIGEAIT Nicolas Sarkozy à se renier en déclarant ne pas vouloir revenir sur la loi Taubira. La majorité des Français (68 %) est pour sa révision (Opinion Way-LMPT, juin 2016). Son revirement est un aveuglement. C’est aussi un revirement par faiblesse, comme l’a dit Roland Hureaux (Figaro Vox, 15/07). Le message est : « Je me dégonfle. » Pas rassurant pour l’avenir. Continuer la lecture de « Le reniement de Nicolas Sarkozy »

« La doctrine sociale de l’Église à deux pattes »

Le DoCat, catéchisme de la doctrine sociale de l’Église pour les jeunes, a été présenté lors des JMJ de Cracovie. Dans sa préface, le pape François le présente comme « un guide formidable pour l’agir chrétien ». En France, pour l’instant, c’est silence radio quasi-total : dommage…

« LA DOCTRINE SOCIALE de l’Église à deux pattes », c’est ainsi que le pape François, jamais avare d’une formule iconoclaste, « rêve » du million de jeunes chrétiens qui se lèvera pour vivre la doctrine sociale auprès de tous leurs contemporains. C’est pour les y aider que le pape a confié au cardinal Schönborn, le maître d’œuvre du catéchisme de l’Église catholique (CEC) publié sous l’autorité de saint Jean Paul II, de mettre en œuvre la version « doctrine sociale » du YouCat, cet excellent catéchisme pour les jeunes de 18 à 30 ans qui a été distribué aux pèlerins des JMJ de Madrid. Continuer la lecture de « « La doctrine sociale de l’Église à deux pattes » »

Syrie : les Français reconstruisent les églises

Oui, c’est une formule, mais le geste est réel. À Homs, dans la cathédrale dévastée par les rebelles “modérés” d’Al Nosra, des Français participent symboliquement à la reconstruction de l’édifice. Derrière le symbole, il y a un engagement de plus en plus généreux et courageux envers nos frères chrétiens de Terre Sainte, comme celui du diocèse de Fréjus-Toulon, jumelé avec celui de Homs, et la jeune association SOS-Chrétiens d’Orient. Continuer la lecture de « Syrie : les Français reconstruisent les églises »

Vieillir, une vocation

À propos de Liberté politique, « Vieillir une vocation ».

« ET SI LA VIEILLESSE était l’avenir et le salut du monde ? » s’interroge le philosophe Robert Redeker dans un essai récent (Bienheureuse vieillesse, Éditions du Rocher). C’est la question que la revue Liberté politique se pose avec l’Observatoire socio-politique du diocèse de Fréjus-Toulon qui a lancé cette réflexion collective. Continuer la lecture de « Vieillir, une vocation »