Écologisme ou loi naturelle : il faut choisir

L’écologie sans l’homme, c’est bien plus commode. En rompant avec l’ordre de la nature elle-même, l’écologisme politique est un panthéisme bien peu respectueux de la création. La voie proposée par l’Église est celle de l’« écologie intégrale », qui réconcilie la nature et la raison, la science et la morale, la liberté et la politique.

L’URGENCE ECOLOGIQUE s’apparente à une prise de conscience largement partagée. Revendiquée par la plupart des familles politiques, celle-ci fait l’unanimité (qui ose se prétendre « contre l’écologie » ?), mais elle provoque aussi les plus violentes controverses, comme celles qui entourent le débat sur le réchauffement climatique : qui est responsable, la pollution ou le soleil ? Continuer la lecture de « Écologisme ou loi naturelle : il faut choisir »

Les fondements de l’État de droit libéral

Discours du pape Benoît XVI devant le Bundestag, Berlin, 22 septembre 2011. La politique est un engagement à mettre en œuvre la justice et les conditions de la paix. Mais comment reconnaît-on ce qui est juste ? Les fondements du droit dans les sociétés européennes ne sont plus reconnus de manière évidente, depuis que la nature et la raison ne font plus référence.

C’EST POUR MOI UN HONNEUR et une joie de parler devant cette Chambre haute – devant le Parlement de ma patrie allemande, qui se réunit ici comme représentation du peuple, élue démocratiquement, pour travailler pour le bien de la République fédérale d’Allemagne. Je voudrais remercier Monsieur le Président du Bundestag pour son invitation à tenir ce discours, ainsi que pour les aimables paroles de bienvenue et d’appréciation avec lesquelles il m’a accueilli. En cette heure, je m’adresse à vous, Mesdames et Messieurs – certainement aussi comme compatriote qui se sait lié pour toute la vie à ses origines et suit avec intérêt le devenir de la Patrie allemande. Continuer la lecture de « Les fondements de l’État de droit libéral »

La doctrine sociale de l’Eglise, boussole fiable pour notre temps

L’enseignement social chrétien répond aux inquiétudes de l’homme contemporain.

Chaque époque est marquée par une soif d’absolu. Le monde contemporain n’échappe pas à cette tension propre à l’homme qui cherche en lui-même des raisons de se dépasser. Mais l’homme moderne a rompu avec cette dynamique de l’histoire en absolutisant son désir lui-même : toute limite lui est devenue insupportable. Les grandes idéologies meurtrières du xxe siècle en sont témoins. Ce n’est plus l’homme qui passe infiniment l’homme, c’est son désir de possession qui le broie au point de réduire à néant tous ses espoirs. Paradoxe de la Modernité : en voulant se faire Dieu, l’homme a basculé dans le doute et la peur. Continuer la lecture de « La doctrine sociale de l’Eglise, boussole fiable pour notre temps »

Morale et moralisme en politique : un bref rappel

Comment voter ? Avec raison, c’est-à-dire selon ses principes, mais dans le réel.

LE RESPECT des « valeurs » a émaillé le débat entre catholiques français durant la campagne de l’élection présidentielle. C’est heureux, tant la perte des finalités obscurcit aujourd’hui les esprits dominés par le souci du « faire » et le suivisme de l’opinion. Continuer la lecture de « Morale et moralisme en politique : un bref rappel »

Élections 2007 : comment discerner ?

Les élections 2007 approchent. Comment faire son choix parmi les candidats ? Paris Notre-Dame propose les éclairages du Service pastoral d’études politiques et de deux associations parisiennes, avec Hervé L’Huillier pour Évangile et Société et Philippe de Saint-Germain, directeur de la revue Liberté politique.

LA MESSE DE RENTREE des parlementaires a eu lieu le 10 octobre. La dernière de la législature, car, les élections législatives approchent et seront précédés de l’élection présidentielle. « L’Eglise ne peut ni ne doit prendre en  main la bataille politique, écrivait le pape dans l’encyclique Dieu est amour, mais elle ne peut ni ne doit non plus rester à l’écart dans la lutte pour la justice. » Mais comment choisir parmi ceux parmi ceux qui souhaitent représenter et servir la nation ? Pour éclairer la réflexion, nous avons interrogé le P. Mathieu Rougé, directeur du Service pastoral d’Etudes politiques, Philippe de Saint-Germain, délégué général de la Fondation de Service politique, et Hervé L’Huillier, président de l’association « Evangile et société ». Continuer la lecture de « Élections 2007 : comment discerner ? »

Benoît XVI à Ratisbonne : une critique de la raison occidentale

Le discours de Benoît XVI devant les universitaires de Ratisbonne a été interprété comme une insulte à l’islam, accusé de violence et de déraison. Mais le sujet principal du pape est ailleurs : sa réflexion est une critique de la raison moderne et secondairement, des dérives du monde chrétien quand il se coupe de la raison. Pour le dialogue entre les cultures et les religions, il faut revenir à la raison. Le message vaut d’abord pour l’Occident, et les catholiques eux-mêmes.

Benoît XVI croyait-il si bien dire ? C’était à l’université de Ratisbonne, le 12 septembre, devant un prestigieux parterre d’universitaires représentant le monde intellectuel. Le pape évoque l’union entre foi et raison, et l’enjeu de cette perspective pour la paix entre les civilisations. Continuer la lecture de « Benoît XVI à Ratisbonne : une critique de la raison occidentale »

Cardinal Ratzinger : Lettre aux évêques américains à propos de l’accès à la sainte communion des responsables politiques

Document | Un responsable politique favorable à l’avortement peut-il recevoir la communion ? Dans le cadre de l’élection présidentielle américaine de 2004, le cardinal Ratzinger a répondu aux évêques américains qui l’interrogeaient. On trouve dans sa réponse un éclairage sur les principes généraux de discernement concernant le soutien ou non que les catholiques peuvent apporter aux candidats à des élections sur cette délicate question.

Être digne de recevoir la sainte communion. Principes généraux

Continuer la lecture de « Cardinal Ratzinger : Lettre aux évêques américains à propos de l’accès à la sainte communion des responsables politiques »

Les principes non-négociables

L’Eglise soutient que des « principes non-négociables » constituent le socle fondateur de toute société libre. Ces normes universelles ne sont pas des slogans programmatiques, mais des guides pour l’action.

EN MATIERE POLITIQUE, quand il s’agit de choisir et de s’engager, l’Église n’impose pas de solutions, a fortiori de solutions uniques, en raison de l’autonomie de l’ordre temporel. En effet, celui-ci est régi par des impératifs sur lesquels l’Évangile n’apporte pas de solution toute faite. Le champ de l’Église est l’absolu ; le champ du politique est relatif. Continuer la lecture de « Les principes non-négociables »

Note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique

DOCUMENT | Les effets sociaux d’une conception relativiste du pluralisme sont tels que les catholiques ne peuvent plus prendre le risque de brouiller les consciences avec des compromis hasardeux. La vie chrétienne commande de défendre par son exemple, de manière juste, cohérente et proportionnée, la finalité éthique de l’ordre politique. Voici le document de référence des catholiques sur leur responsabilité dans la cité. Voulu par le pape Jean-Paul II, il a été signé par le cardinal Razinger en novembre 2002. Continuer la lecture de « Note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique »