Benoît XVI à Ratisbonne : une critique de la raison occidentale

Le discours de Benoît XVI devant les universitaires de Ratisbonne a été interprété comme une insulte à l’islam, accusé de violence et de déraison. Mais le sujet principal du pape est ailleurs : sa réflexion est une critique de la raison moderne et secondairement, des dérives du monde chrétien quand il se coupe de la raison. Pour le dialogue entre les cultures et les religions, il faut revenir à la raison. Le message vaut d’abord pour l’Occident, et les catholiques eux-mêmes.

Benoît XVI croyait-il si bien dire ? C’était à l’université de Ratisbonne, le 12 septembre, devant un prestigieux parterre d’universitaires représentant le monde intellectuel. Le pape évoque l’union entre foi et raison, et l’enjeu de cette perspective pour la paix entre les civilisations. Continuer la lecture de « Benoît XVI à Ratisbonne : une critique de la raison occidentale »

Cardinal Ratzinger : Lettre aux évêques américains à propos de l’accès à la sainte communion des responsables politiques

Document | Un responsable politique favorable à l’avortement peut-il recevoir la communion ? Dans le cadre de l’élection présidentielle américaine de 2004, le cardinal Ratzinger a répondu aux évêques américains qui l’interrogeaient. On trouve dans sa réponse un éclairage sur les principes généraux de discernement concernant le soutien ou non que les catholiques peuvent apporter aux candidats à des élections sur cette délicate question.

Être digne de recevoir la sainte communion. Principes généraux

Continuer la lecture de « Cardinal Ratzinger : Lettre aux évêques américains à propos de l’accès à la sainte communion des responsables politiques »

Les principes non-négociables

L’Eglise soutient que des « principes non-négociables » constituent le socle fondateur de toute société libre. Ces normes universelles ne sont pas des slogans programmatiques, mais des guides pour l’action.

EN MATIERE POLITIQUE, quand il s’agit de choisir et de s’engager, l’Église n’impose pas de solutions, a fortiori de solutions uniques, en raison de l’autonomie de l’ordre temporel. En effet, celui-ci est régi par des impératifs sur lesquels l’Évangile n’apporte pas de solution toute faite. Le champ de l’Église est l’absolu ; le champ du politique est relatif. Continuer la lecture de « Les principes non-négociables »

Note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique

DOCUMENT | Les effets sociaux d’une conception relativiste du pluralisme sont tels que les catholiques ne peuvent plus prendre le risque de brouiller les consciences avec des compromis hasardeux. La vie chrétienne commande de défendre par son exemple, de manière juste, cohérente et proportionnée, la finalité éthique de l’ordre politique. Voici le document de référence des catholiques sur leur responsabilité dans la cité. Voulu par le pape Jean-Paul II, il a été signé par le cardinal Razinger en novembre 2002. Continuer la lecture de « Note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique »